+33(0)6 42 05 48 17 contact.odyssea@gmail.com
Réseau Odyssea
Logo Fb logo scoop it logo youtube

Le projet Odyssea SUDOE2

L’origine du projet ODYSSEA est née de la nécessité, exprimée par les acteurs publics et privés de gestion portuaire maritime et fluviale et des opérateurs du tourisme thématique, nautique et urbain de rééquilibrer et mieux répartir les impacts socioéconomiques de la position de leader mondial du bassin méditerranéen en matière de tourisme nautique, thématique et culturel. Le référentiel structuré autour de l’attractivité des villes portuaires et des régions littorales du bassin méditerranéen a démontré la nécessité de passer du binôme classique «Soleil et plage» à un nécessaire rééquilibrage de l’offre et l’organisation territoriale de l’espace et un nouveau trinôme « Mer-Terre-Intérieur ».

La pertinence du projet réside dans la consolidation et la promotion du modèle commun de développement socioéconomique territorial intégré et durable Odyssea qui comprend des services et des actions innovantes basées sur la restructuration de l’offre et l’usage des TIC (packaging, promotion, réservation, achats, ) et des opérations de « cobranding » inter filières afin d’affirmer les spécificités territoriales et renforcer les potentiels endogènes des partenaires.

A partir des faiblesses et des menaces qui pèsent sur l’espace SUDOE, des bénéfices et des opportunités identifiés, des résultats des programmes préalablement développés sur le territoire et de la capacité démontrée des opérateurs de mener à terme des projets concrets, les partenaires du projet ODYSSEA SUDOE2 proposent de renforcer et d’étendre le concept innovant de développement durable Odyssea. Le projet ODYSSEA SUDOE (Interreg IV B SUDOE) s’est avéré très positif.

Il a permis la création d’un réseau de cités maritimes, fluviales et territoires ruraux qui a adopté un modèle de développement éco-touristique, nautique, fluvial, oenogastronomique, culturel et intégré de l’espace SUDOE.

Les travaux et les résultats du partenariat ont été reconnus par les instances régionales et nationales des pays membres et par les instances supranationales (Union pour la Méditerranée, IEIC-Conseil de l’Europe, DG Entreprises et Industrie de l’UE): Les partenaires ont décidé d’élargir la composition du réseau afin de mettre à profit les synergies générées et renforcer l’impact des outils TIC associés au modèle en termes de territorialité et de production tangible.

ODYSSEA SUDOE2 permet, d’une part, de renforcer les liens entre les cités partenaires et de favoriser ainsi l’intégration verticale dans le territoire et de déployer et de consolider les TIC qui associent toutes les composantes locales en tant que supports privilégiés.

Ce projet structurant s’inscrit dans la continuité du projet ODYSSEA SUDOE, comme projet de capitalisation en y apportant une valeur ajoutée opérationnelle et une plus grande diffusion des résultats. Il a pour objectif d’étendre et de capitaliser cette initiative conjointe dans les domaines qui soutiennent les priorités d’Europe 2020 (COM(2010) 2020 final), tels que l’innovation, l’économie numérique, l’emploi, et l’utilisation efficace des ressources afin de consolider, complémenter, valoriser et mutualiser les acquis et les livrables du projet ODYSSEA SUDOE au sein du réseau de cités maritimes, fluviales et rurales.

Il permettra également le transfert du modèle auprès d’acteurs publics et de clusters émergeants de l’espace SUDOE pour améliorer la position internationale et le dynamisme socioéconomique du réseau de municipalités et de régions portuaires maritimes, fluviales et rurales constitué au sein de l’espace commun.

La candidature est portée par 3 bénéficiaires du projet ODYSSEA SUDOE auxquels s’ajoutent la Communauté des Communes Sud Roussillon et la Direction Générale de l’Environnement de la Cantabrie. Les actions envisagées vont mettre à profit les synergies générées par le précédent partenariat et l’utilisation des résultats obtenus pour renforcer l’impact des outils et solutions développées qui ont permis de répondre aux problématiques communes de l’espace SUDOE.

ODYSSEA SUDOE2 présente une évolution claire et évidente qui permettra d’amplifier l’impact des résultats obtenus sur le territoire d’intervention et la valeur ajoutée technique et stratégique des livrables et des produits.

Le projet implique le même territoire de projet: bassin maritime de navigation interrégionale, canaux et fleuves (eaux intérieures), cités portuaires et fluviales, arrière pays. L’objectif général est de consolider un partenariat socioéconomique innovant entre différentes régions, municipalités de l’espace SUDOE, en collaboration avec 3 autres projets communautaires: CERTESS (Interreg IVC 2007-2013), PAYS.MED.URBAN, Programme MED (2007-2013) et e-AIRE (Interreg IVB 2011-2013), et à partir de défis et bénéfices inter- filières identifiés dans le but de contribuer au développement équilibré, et polycentrique de l’espace de coopération.

L’objectif spécifique du cahier des charges établi entre les partenaires consiste à étendre le modèle innovant Odyssea et renforcer les synergies entre les filières porteuses traditionnelles de l’espace littoral et celles des milieux ruraux afin de rééquilibrer le développement territorial et créer de nouveaux espaces de coopération intersectoriels. Les principaux résultats escomptés: Étendre et consolider les contenus, la spécificité technologique et la territorialité de la plateforme interrégionale, afin de permettre aux acteurs publics et privés de l’espace SUDOE de faciliter l’accès à tout ce qui fait la richesse matérielle et immatérielle des villes portuaires et leur zone rétro littorale.

Améliorer la chaîne de l’offre territoriale et les retombées économiques des professionnels, artisans et PME de biens et de services marchands concernés grâce aux synergies inter filières et aux TIC identifiés et développés durant le projet ODYSSEA SUDOE.

Mobiliser les membres du réseau déjà établi pour capitaliser, diffuser et consolider le modèle. Les activités principales structurées autour de 6 GT vont permettre de consolider la gouvernance du modèle par l’appropriation d’un cahier des charges et d’une méthodologie commune qui engagent les partenaires à s’organiser autour d’un nouvel espace de projet et de développement territorial commun: mer – bassin maritime de navigation, fleuves et cités portuaires connectées à l’arrière pays.

Les activités du projet intègrent des équipements et des investissements à caractère transnational qui vont permettre également de contribuer à la vertébration du territoire sur la base du modèle de valorisation du paysage culturel, initié durant ODYSSEA SUDOE, PAYS.MED.URBAN (Prix Méditerranéen du Paysage (PMP) et e-AIRE.

Les groupes cibles sont, les régions qui ont participé de manière satisfaisante au projet ODYSSEA SUDOE et souhaitent étendre le modèle et les outils sur d’autres sites afin de consolider le réseau et renforcer les synergies d’actions avec les acteurs institutionnels et économiques d’autres municipalités et régions de l’espace de coopération; Services portuaires, Aménagement et Planification territoriale.

Artisans et coopératives agroalimentaires: entreprises et professionnels disposant de savoir-faire spécifiques. Les bénéficiaires finaux sont: les autorités régionales, les collectivités locales, agents publics et privés de planification, aménagement et développement. Les opérateurs économiques: artisans, Professionnels indépendants, TPE-PME et clusters des filières nautisme-plaisance, tourisme thématique, culturel, agroalimentaire.

Les activités vont permettre d’instaurer un processus participatif qui permet le renforcement des capacités et la valorisation des acquis et leur capitalisation à travers la compréhension et l’application des enseignements tirés de l’expérience du projet ODYSSEA SUDOE à différentes échelles territoriales et autour d’objectifs communs.

PRÉPARATION DU PROJET
• Travaux d’ingénierie projet et définition des axes et de la méthodologie : Élaboration et rédaction préliminaire de l’idée de projet : Mémoire descriptive du projet, présentations multimédia, schéma organisationnel (modèle de gouvernance).
• Constitution du réseau / Organisation et réalisation de réunions transnationales de présentation du projet.
• Montage et rédaction du dossier de candidature en 3 langues.
• Rédaction de la version finale le projet et la coordination des tâches administratives.

COORDINATION ET GESTION DU PROJET
• Coordination stratégique et technique du projet. Coordination administrative, gestion technique, méthodologique et financière des fonds assignés à l’opération.
• Suivi administratif. Coordonner le schéma administratif, fonctionnel et opérationnel du projet (selon le schéma de fonctionnement approuvé entre les partenaires). Coordination technique du projet : veiller au bon accomplissement des relations entre les bénéficiaires qui prennent part l’opération ; Coordonner et organiser les actions dans chaque GT, l’organisation des réunions transnationales ; La rédaction de rapports et Actes, le pilotage des actions prévues.
• Suivi financier. Controle des dépenses déclarées par les bénéficiaires dans le cadre des GT’s du projet : selon l’opérativité et le budget accordé entre eux et validés par les Autorités compétentes.

DEFINITION DE L’ITINERAIRE THEMATIQUE CULTUREL DE L’ESPACE MARITIME, URBAIN ET RURAL DES PARTENAIRES
Définir et rédiger les contenus de l’itinéraire culturel de chaque cité portuaire et de son territoire rural: les itinéraires Terre-Mer, patrimoine culturel et naturel des routes maritimes et fluviales historiques de chaque municipalité pilote :
• A partir de l’information compilée durant le projet ODYSSEA SUDOE, définir le thème culturel de l’itinéraire Mer/Terre/fleuve/Intérieur de la municipalité pilote et de son territoire. Il s’agit d’élaborer des fiches techniques détaillées de tous les éléments identifiés (matériels et immatériels) qui vont permettre de structurer les contenus des itinéraires du territoire de projet.
• Afin de pouvoir valider le modèle de développement durable de chaque municipalité pilote et de créer un référentiel commun au réseau de cités maritimes, fluviales et intérieures en accord avec un modèle de développement intégré de l’espace SUDOE, il est indispensable de veiller à ce que les actions planifiées soient en parfaite cohérence le cahier des charges des Itinéraires culturels du Conseil de l’Europe. Les exigences que le Conseil de l’Europe met en avant pour attribuer la mention « Itinéraire culturel » se fondent sur trois grands chapitres :
• L’importance des valeurs européennes portées par le thème,
• La diversité des actions mises en œuvre à partir de ce thème,
• L’engagement à long terme du réseau européen qui en prend la responsabilité.
Il ne s’agit pas d’imposer un modèle mais de l’intégrer dans le cadre du schéma régional et inter-régional. Sera ainsi garantie que les partenaires du réseau de cités maritimes, fluviale et de l’intérieur partagent un modèle de développement économique, touristique, nautique, fluvial, culturel et intégré de l’espace SUDOE en cohérence avec la mention itinéraire culturel du Conseil de l’Europe.

MUTUALISATION ET SYNDICATION DES CONTENUS DE L’OFFRE TERRITORIALE DE BIENS, SERVICES ET PRODUITS. ARCHIVAGE NUMERIQUE DES RESSOURCES DOCUMENTAIRES
• Créer la base de données multimédia (photographies, vidéos, vision panoramique 360°, commentaires audio, mise en scène, écritures touristiques..) des vecteurs identitaires, activités culturelles et de loisirs des cités pilotes : il s’agit de réaliser et d’adapter les contenus du Système d’Information Géographique (SIG) et de géolocalisation GPS (géopositionnement dynamique et interactif) et les outils innovants (TIC) de lecture de paysages naturels et culturels (Mer-Terre).
• A partir du contenu de l’itinéraire, il s’agit de créer une base de données multimédia de tous les éléments structurants de l’itinéraire culturel du territoire de projet. Dans cette phase les TIC ont un rôle fondamental. Il sera créée un fond documentaire sur l’histoire et la richesse culturelle du territoire qui s’intègrera dans les supports technologiques (Ipod, PDA, GPS, bornes d’information touristique, plateformes techniques, e-commerce, e-tourisme).

CREATION PLATEFORME WEB 2.0 D’ECHANGE COLLABORATIVE ET DU SYSTEME D’INFORMATION GEOGRAPHIQUE (SIG) DES RESSOURCES MATERIELLES ET IMMATERIELLES DES CITES PILOTES ET LEUR ZONE RETRO LITTORALE (TOURISME THEMATIQUE, PROMOTION DES PRODUITS LOCAUX, ACTIONS COMMUNES)
• Ingénierie et création d’une plateforme informatique et collective de connexion au réseau de cités portuaires maritimes, fluviales et de leurs territoires, escales thématiques de l’itinéraire culturel des routes maritimes et fluviales historiques de l’espace de coopération. Création d’une e-communauté, d’une plateforme collective et d’une e-réservation (Internet) pour informer, promouvoir et structurer les itinéraires de l’espace de coopération interrégional et des ses escales Terre-Mer-Fleuve…
• Adapter et formater les données de la BB.DD multimédia de chaque partenaire au sein du SIG. Créer un outil de promotion touristique, de communication, promotion et capitalisation des ressources identifiées et valorisées (BBDD multimédia) par le réseau de villes maritimes, fluviales, viticoles et de l’intérieur qui participent au projet.
• Programmation du système de localisation GPS du SIG (procédés innovants NTIC pour la valorisation de produits touristiques et la lecture de paysages culturels, viticoles, naturels et patrimoniaux) Il s’agit de placer les 4 escales ODYSSEA SUDOE2 de chaque ville pilote et de son territoire rural et viticole sur la couche d’information (accès professionnel) de la cartographie interactive de Google (Maps/Earth).
• Développer le système « nomade » WebApp pour Iphone et Android (gratuit et libre de droits), de localisation GPS Mer-Terre, d’aide à la visite, de guidage, qui permet d’accéder au contenus de la base de données de la ville pilote et de son territoire (Services et produits par thématiques, POI, photos, commentaires, interviews, archives, musiques) en lien avec les sites existants.

SUIVI ET EVALUATION DU PROJET
Le suivi et l’évaluation du projet seront effectués par chaque partenaire avec l’appui d’une assistance technique externe et sera effectué sur la base des paramètres suivants de contrôle avec périodicité trimestrielle: (les résultats seront analysés le cadre de chaque Comité de Pilotage). Seront élaborés des fiches techniques avec plusieurs indicateurs selon le niveau dans lequel se trouve le projet (ces fiches dûment complétées seront communiqués à toux les acteurs locaux et les participants régionaux). Sont détaillés ci après les actions spécifiques et différenciées de suivi d’une part et d’évaluation d’autre part avec leur but et leur fréquence. • Les actions individuelles spécifiques et différenciées – Périodicité Trimestrielle
• Les actions transnationales et transversales – Périodicité Trimestrielle

INFORMATION ET CAPITALISATION DU PROJET
• Organisation et réalisation de publireportages dans la presse régionale, de conférences thématiques régionales, de présentation et divulgation du projet et de reportages multimédia afin de présenter aux professionnels et la population le fruit des recherches effectuées, les plans de valorisation, de développement et de promotion prévus dans le cadre du projet ODYSSEA SUDOE2. L’e.communauté de la Web2.0 d’échange collaborative permettra de communiquer chaque événement effectué sur les territoires de projet pour promouvoir et consolider l’information en réseau des partenaires. Les citoyens seront invités avec les participants locaux et les référents du projet sur chaque territoire à chaque manifestation de sensibilisation et de divulgation du modèle et des ses résultats: Création d’une identité visuelle : création d’un logo, d’un site Internet, de triptyques.
• Organisation, structuration et pilotage du «Forum de capitalisation » afin de permettre les échanges entre les partenaires du projet ODYSSEA SUDOE2 avec 2 autres programmes communautaires; CERTESS (IVC 2007-2013), e- AIRE (IVB 2011-2013) y PAYS.MED.URBAN, – MED (2007-2013) afin de valoriser le patrimoine culturel (Label Conseil de l’Europe), promouvoir les produits locaux et l’emploi grâce aux outils innovants partagés dans une véritable dynamique de valorisation et capitalisation des acquis.
• Développement d’une « bibliothèque des livrables » afin de renforcer la cohésion sociale et territoriale des régions partenaires grâce aux échanges programmés avec 3 autres projets communautaires : CERTESS (IVC 2007-2013), e- AIRE (IVB 2011-2013) y PAYS.MED.URBAN, – MED (2007-2013) et assurer la transférabilité et l’extension du réseau,le partage des « outils » et des « Bonnes pratiques » en matière de gouvernance territoriale et de développement durable.

Objectif final ou finalité du projet
L’objectif final du projet est de consolider un partenariat stratégique de l’espace de coopération à partir des actifs et des résultats inter-filières du projet ODYSSEA SUDOE afin de répondre aux trois priorités de la stratégie « Europe 2020 ».
Croissance intelligente : Développer et mutualiser l’usage des outils innovants afin de renforcer l’activité économique des destinations nautiques et fluviales (mer, voies navigables, cité portuaire) en interconnexion avec les acteurs représentatifs du territoire (Artisans, producteurs, coopératives, PME). Croissance durable : Offrir des solutions pratiques aux défis posés par la nécessaire valorisation équilibrée des ressources territoriales, leur promotion et mise en réseau grâce à la démarche itérative innovante préconisée par le modèle Odyssea.
Croissance inclusive : Renforcer la cohésion sociale et territoriale des régions partenaires grâce aux échanges programmés avec 3 autres projets communautaires afin de valoriser le patrimoine culturel (Label Conseil de l’Europe), promouvoir les produits locaux et l’emploi grâce aux outils innovants partagés dans une véritable dynamique de valorisation et capitalisation des acquis.

Objectifs intermédiaires du projet
Les objectifs intermédiaires du projet sont les suivants : – Mutualisation et syndication de contenus. Valorisation et interprétation innovante de l’histoire, la culture, les connaissances communes des municipalités maritimes, fluviales et rurales pilotes « itinéraires culturels thématiques » du Conseil de l’Europe; Élaboration de la stratégie des pôles d’intérêts communs pour développer les services, produits et contenus associés à « l’itinéraire culturel », BBDD interactives et accessibles depuis le téléphone portable, transmissions d’images, de cartographies interactives SIG sur les patrimoines matériels et immatériels, les produits et services inter filières associés et leur mise en marché dans un souci d’interopérabilité ; Définition et développement des standards de productions au travers de dispositifs «e-Services & Territoires » à l’échelle régionale; Définition et aménagement d’équipements dédiés aux publics à mobilité réduite. La mise en œuvre et synchronisation de ces objectifs intermédiaires doit permettre de faciliter l’adaptation des acteurs publics et privés aux défis de la mondialisation et aux évolutions du marché des TIC dans un souci d’efficacité et de compétitivité.

Les résultats du projet
1. Extension et consolidation du projet 5 régions, 3 pays, 7 sites pilotes (haute et basse densité);
2. Mutualisation et syndication des contenus (+3500 Point of Interest) de l’offre territoriale des biens, services et produits intégrés aux thématiques d’escales et secteurs connexes (nautisme, tourisme, culture et patrimoine, viticulture, oléiculture, artisanat local et produits agricoles à forte consonance identitaire et culturel);
3. Adaptation et formatage de la BBDD multimédia (photographies, vidéos, vision panoramique 360o, commentaires audios..) et mise en réseau transnationale des offres et services des sites associés;
4. SIG (Système d’Information Géographique) et de localisation GPS des ressources matérielles et immatérielle de 7 sites pilotes et leur zone rétro littorale;
5. Amélioration de la chaîne de l’offre interterritoriale des professionnels, artisans et PME de biens et de services marchands concernés grâce aux synergies de « cobranding » inter filières identifiées et développées (+250 producteurs locaux associés);
6. Définition et acquisition d’ Équipements TIC: 13 Écrans tactiles, QR Code actifs, Apps pour Android et Smartphone; 13 Totem Infos et de signalisation et de lecture paysagère;
7. Certification de 2 itinéraires culturels Mer-Terre du réseau de cités participantes au projet, dans le cadre programme des Itinéraires Culturels du Conseil de l’Europe (Label UE);
8. Mobilisation des réseaux déjà établis pour capitaliser et disséminer le modèle au sein de l’espace SUDOE (8200 Brochures, 5 Newsletter); Mise en place d’un «forum de capitalisation » afin de permettre les échanges entre les partenaires des 3 programmes; Développement d’une « bibliothèque des livrables ».

Une valeur ajoutée institutionnelle: Familiarisation et collaboration entre diverses structures et compétences administratives, (partenariat actif vertical et horizontal en dépit de compétences et de structures différentes).

Recherche d’une solution partagée afin de répondre à des problématiques communes grâce au croisement des expériences avec 3 autres projets communautaires : CERTESS (Interreg IVC 2007-2013) www.certess.culture-routes.lu/ et PAYS.MED.URBAN, Programme MED (2007-2013), e-AIRE (Interreg IVB 2011-2013) www.e-aire.eu et leurs partenaires.

Dans ce domaine le «forum de capitalisation permettra de développer des synergies, de capitaliser, diffuser, partager des ressources, mobiliser des programmes de financement, assurer la cohérence avec les autorités institutionnelles impliquées.

Une valeur ajoutée éco technologique: Le projet propose une innovation d’approche et de services pour répondre à des besoins spécifiques du développement socioéconomique et la valorisation des villes portuaires de l’espace SUDOE et de leur hinterland.

La valeur ajoutée des TIC pour la valorisation des ressources, des produits et services, leur promotion et mise en réseau en constituent l’axe déterminant.

Les actions pilotes font s’attacher à la mise en œuvre d’un processus d’intégration de véritables référentiels de données numériques sur les territoires, dans une logique de transfert de BP sur les «systèmes d’information et de valorisation inter filières» interconnectés par un SIG et qui va permettre de rendre accessible le patrimoine matériel et immatériel et les ressources de chaque territoire à tout l’espace de coopération en 3 langues et sur la base d’un modèle et des outils communs.

L’innovation, objectif prioritaire de la Stratégie de Lisbonne et facteur clé pour le développement économique de l’espace SUDOE, est l’un des atouts du projet.

Une valeur ajoutée socioculturelle: La participation d’acteurs économiques et sociaux variés sur les 3 pays partenaires permettra l’émergence d’une nouvelle gouvernance entre opérateurs publics, entreprises, coopératives, producteurs, et groupes relais (ONG, Associations, Coopératives) qui effectueront le maillage indispensable avec les acteurs locaux.

Roll Up SUDOE 2 réseau Exemplaire

Télécharger le document


Roll Up SUDOE 2 Sud-Roussillon Perpignan

Télécharger le document

Le projet offre une solution adéquate aux différents enjeux et priorités de la stratégie Europe 2020 et ceux détectés dans le diagnostic socioéconomique et territorial du Sud-ouest européen car il permet de: renforcer la compétitivité du secteur européen du tourisme.

la promotion des «clusters» et favorise la compétitivité des TP-PME des secteurs traditionnels grâce à l’interaction coordonnée des acteurs ; Il permet à ce titre de mettre en commun une masse critique de ressources territoriales pour obtenir ensemble, ce qui ne pourrait pas être obtenu séparément.

La contribution du projet à la cohésion territoriale européenne grâce au modèle intégré développé représente une alternative pérenne au déficit de coopération entre territoires urbains et ruraux et au retard de développement des réseaux des TIC en faveur d’une organisation territoriale durable.

Une innovation d’approche et de services pour répondre à des besoins spécifiques du développement socio-économique et la valorisation des villes portuaires et de leur hinterland.

ODYSSEA SUDOE2 valorise leurs ressources endogènes et les capitalise grâce à l’extension du modèle, sa promotion et la mise en réseau organisée des opérateurs, entreprises, coopératives, producteurs et acteurs publics de l’espace, en constituent l’axe déterminant.

Les actions pilotes permettront de renforcer la coopération public-privé et de mettre à profit les synergies générées et l’intégration de véritables référentiels de données numériques, dans une logique de «systèmes d’information et de valorisation inter filières» qui va permettre de rendre accessible le patrimoine matériel et immatériel, les ressources endogènes des territoires et de les mettre en marché.