+33(0)6 42 05 48 17 contact.odyssea@gmail.com
Réseau Odyssea
Logo Fb logo scoop it logo youtube

Le Projet ODYSSEA CARAÏBES BLUE GROWTH MULTI-DESTINATION

Axe 2 (TN) : Renforcer de manière durable et inclusive la compétitivité des entreprises de la Caraïbe, créatrices de richesses et d’emplois.

OT 3 : Améliorer la compétitivité des PME

OS 4 : Créer un environnement propice au développement d’un courant d’affaires entre les territoires de la zone

Le projet Odyssea Caraïbes Blue Growth Multi-Destination

Le projet Odyssea Blue Growth Multi-Destination est une contribution opérationnelle au secteur de la Croissance Bleue pour plus d’emploi dans le tourisme côtier et maritime de l’espace Caraïbe, enjeu stratégique pour l’Europe, la France et la Caraïbe. Il fait suite à la signature de l’accord-cadre Odyssea®, en avril 2016, au Marin (Martinique), en présence de M. Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger, avec le soutien de Mme George Pau-Langevin, ministre des Outre-Mer.

Le programme est une réponse à la faible structuration d’une filière de l’économie bleue d’avenir. Une économie qui pâtit aussi d’une faible ouverture commune à l’international, un manque d’intégration et coordination des régions et entreprises. Le programme ambitionne de créer et structurer un grand Itinéraire nautique international Mer et Terre en tant que véhicule pour les filières et le développement économique de la Caraïbe (chartes et modèles – Odyssea Protect – UNESCO – Conseil de l’Europe). Un écosystème innovant d’Itinéraire nautique transnational des Caraïbes, un moyen concret d’itinérance multi-destinations plébiscité par l’OMT, l’Europe… qui va ainsi résoudre la fragmentation qui limite les bénéfices économiques et l’internationalisation de nouveaux produits et services du tourisme côtier et maritime pour de nombreuses collectivités et entreprises.

L’ambition des partenaires est de développer plusieurs enjeux autour d’une Stratégie de Smart Specialisation Croissance et Tourisme Bleus, en synergie avec d’autres entreprises de segments touristiques pertinents. Le programme de coopération va mettre en économie bleue et exemplaire les villes-ports, leur hinterland, en coopération avec les entreprises de la croissance bleue (nautique, plaisance, croisière, pêche, entreprises du tourisme côtier et maritime), des acteurs de la recherche, de l’environnement, de la formation… Il intègre la professionnalisation des entreprises engagées, un marketing de la qualité, de l’offre, qui doit garantir l’attractivité et une meilleure compétitivité des escales nautiques, saveurs, savoir-faire, art de vivre et bien-être. Le programme prend en compte dans sa charte la nécessité de mener des stratégies plus responsables, plus écologiques (AEC MRCZTDC). Les livrables du programme vont assurer un succès à long terme avec des marques, des labels, normes communes, une plateforme TIC multi-destinations, un cluster d’entreprises de la croissance bleue, des actions structurantes.

 Des opérations qui vont mettre en lumière le fait qu’il était indispensable de renforcer les réseaux de coopération pour construire de nouvelles stratégies plus internationales, compétitives, attractives, éthiques et solidaires (mieux répartir les fréquentions, partager les revenus engendrés par l’économie touristique directs et indirects). Les modèles sont reproductifs, ouverts aux autres destinations et entreprises candidates, le partenariat est très complémentaire et révélateur de l’ambition du programme. Les activités ont été définies selon les compétences de chacun. Le partenariat associe la Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud Martinique, le Comité Martiniquais du Tourisme, Martinique Développement, la Commune du Marin, la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), la CCI de Région Guyane (CCIG), les Communes de Cayenne et de Sinnamary, la Communauté d’Agglomération du Centre Littoral de Guyane, la Communauté d’Agglomération Grand Sud Caraïbe de Guadeloupe, le Ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme de Colombie, le Secrétariat du Tourisme du Mexique et le Ministère du Tourisme de Cuba.

Concernant le choix du chef de file, la CAESM, il confirme la maîtrise des sujets qui seront appliqués et du travail exemplaire de l’institution dans le cadre du déploiement du modèle Odyssea® Croissance Bleue, adapté aux enjeux locaux et internationaux de la Caraïbe.

LES OBJECTIFS DU PROJET

Le projet Odyssea Caraïbes Blue Growth Multi-Destination est d’abord un défi collectif pour réussir une coopération transnationale visant une importante contribution opérationnelle à la Croissance Bleue, avec l’objectif principal de capitaliser le potentiel de l’économie bleue comme la filière nautique, un acteur économique majeur, pour plus d’emploi, surtout chez les jeunes.

Le tourisme bleu côtier et maritime, secteur clé, sera développé dans ce projet à échelle internationale (cohérence du bassin de navigation). Il a pour objectif de mieux intégrer les entreprises, dans une logique plus territoriale Public/Privé, pour viser un vrai levier de compétitivité, d’innovation, de professionnalisation, de diversification et d’attractivité. Les professionnels et les ports de plaisance, acteurs de l’économie nautique et maritime, ne travaillent pas ou peu en réseau et en coopération à cette échelle d’efficacité. Ces constats sont partagés par les membres du projet qui visent à maximiser le potentiel de la croissance du tourisme bleu en s’engageant dans la promotion d’un dialogue entre les opérateurs de croisière, des ports, du nautisme et des acteurs et groupes d’intérêt des secteurs de la pêche, recherche, environnent… C’est une valeur ajoutée pour la Caraïbe qui a fort à gagner en s’adaptant au marché international par l’intégration sous forme de cluster de plusieurs filières professionnelles dans une offre d’excellence bleue commune et reconnue par des normes et labels.

L’objectif de la coopération est de renforcer la connaissance réciproque et développer des outils numériques et marketing pour faciliter des nouvelles opportunités d’affaires sur ce marché. Le projet va permettre aux entreprises et associations de professionnels de l’économie bleue en lien avec les organisations publiques de développer les chaînes de valeur internationales, capitaliser l’application de bonnes pratiques sur des enjeux communs, et atteindre une meilleure de la compétitivité du secteur. Les entreprises vont pouvoir capitaliser une meilleure lisibilité grâce à un nouveau véhicule innovant pour le développement économique : le grand Itinéraire nautique transnational en devenir.

Le projet intégrateur va permettre de définir et créer des standards communs, des marques de destination, de nouveau modèle pour garantir une meilleure connectivité des entreprises en mettant en réseau les destinations et entreprises autour du récit de leur histoire commune. Le projet va donc au-delà des pratiques déjà existantes et associe les initiatives vers des objectifs plus ambitieux pour que l’espace Caraïbe soit reconnu comme pionnier dans le secteur de l’économie bleue et de l’itinérance multi-destinations maritime et aérienne. C’est un projet qui garantit la réplicabilité des modèles, qui vise des résultats concrets et quantifiables en termes d’économie et d’emploi (observatoire).

LES ATOUTS DU PROJET

Le partenariat est très complémentaire et révélateur de l’ambition du projet. Les activités ont été définies selon les compétences de chacun.

Les partenaires ont partagé l’analyse AFOM (Forces et Faiblesses) et étudié les solutions communes à engager. Des actions qui visent à créer un environnement propice au développement d’un courant d’affaires entre les territoires de la zone caraïbe, un meilleur accès à tous aux offres et services des entreprises, à la mer, aux fleuves, et les loisirs nautiques (sociétal), avec le choix d’un modèle intégré de gouvernance : collectivités, universités, entreprises, gestionnaires de l’environnement, acteurs locaux. Les partenaires comptent maximiser dans le projet de 36 mois et suite à l’identification de manques et de besoins identifiés, le potentiel des politiques de l’UE, de l’État, des Régions et leurs instruments financiers.

Le projet est capable de répondre à une vraie difficulté : celle de trouver collectivement à l’échelle de la Caraïbe de nouveaux modèles économiques, sociaux, d’innovation, environnementaux… communs qui concernent l’industrie du tourisme et la croissance bleue. Travailler à un projet commun de mise en économie du tourisme bleu est une grande difficulté à l’échelle transnationale. L’écosystème des itinéraires nautiques transnationaux est un outil, une innovation qui a fait la démonstration d’être capable de gommer cette difficulté. Longtemps sous-évalué, l’écotourisme, avec sa capacité à promouvoir la mobilité et l’itinérance douce (à pied, à vélo, en kayak, en vtt, à la voile, en canoë…), est perçu aujourd’hui comme un enjeu de développement local et constitue un Pôle d’Excellence de la France. Le tourisme d’itinérance nautique est une grande piste d’avenir, passant du rang de loisir informel au niveau de véritable démarche touristique, génératrice de retombées économiques et d’emploi au niveau local. La médiation numérique et innovante commune (comme des plateformes de commercialisation dans une logique de Multi-destination), développée dans le projet, va pallier à une faiblesse qui nuit aujourd’hui à l’attractivité des entreprises, leurs offres et des produits.

Le projet de coopération transnationale Odyssea Caraïbes Blue Growth Multi-Destination répond à plusieurs enjeux et objectifs comme le cadre de la coopération territoriale européenne et à ce titre il contribue à la mise en œuvre de la stratégie Europe 2020 en faveur d’une croissance intelligente, durable et inclusive. Il développe une réponse concertée à l’échelle de la Caraïbe concernant la Croissance Bleue, un défi stratégique : la France détient le deuxième espace maritime de la planète, l’Europe a le plus grand espace maritime au monde. Il s’inscrit de façon opérationnelle dans la coopération transnationale pour faciliter le renforcement durable des entreprises, avec la création de nouvelles offres, services et de produits de multi-destination Mer et Terre. Il facilite l’objectif d’un développement durable et intégré entre les territoires partenaires du programme associant les acteurs publics et les entreprises de l’économie bleue. Il intègre des innovations en faveur de l’attractivité des entreprises de l’économie bleue et des filières d’excellence associées dans une stratégie de croissance bleue, qui est aussi un enjeu international, européen, national et interrégional. Il tient compte des connaissances en termes de connectivité, de tourisme durable, qui dans ce projet ajoutent de la valeur à l’expérience touristique, tout en étendant les bénéfices du tourisme à plusieurs destinations de la Caraïbe. Le projet intègre l’objectif de développement des réseaux de transports (maritime et aérien) et le désenclavement des territoires pour améliorer leur accessibilité. Dans cet objectif, le tourisme multi-destination est une évidence en termes de navigation « sans frontière », considéré comme l’un des moyens complémentaires de diversification et d’attractivité de l’industrie touristique régionale qui tire profit de ses atouts maritimes, naturels et culturels et contribue à la croissance économique et sociale. La protection de l’environnement et la maîtrise de la transition énergétique sont intégrées dans les modèles de Villes-Ports du futur qui seront proposés. A l’exemple de l’innovation des « Écogares Odyssea Protect » qui contribuent à l’objectif de la transition vers une économie à faibles émissions de CO2.  Le projet favorise un dialogue entre les acteurs publics et privés du tourisme nautique, côtier et maritime et ses secteurs connexes dans l’objectif de créer un réseau capable d’aborder de manière transversale et intégrée une stratégie de spécialisation et de coopération intelligente de Croissance et Tourisme Bleu. L’objectif du renforcement du capital humain est ainsi un objectif comme L’inclusion sociale, la santé et l’amélioration des conditions de vie. Le projet, dans le respect de la charte des itinéraires culturels du Conseil de l’Europe, répond aux principes horizontaux communautaires de développement durable, d’égalité des chances et entre hommes et femmes. Le projet développe et promeut un système innovant d’intelligence de marché, basé sur l’harmonisation des moyens de gestion et de transmission des données automatisées entre les systèmes de navigation, d’information, de planification et de maintenance des embarcations de plaisance avec les gestionnaires portuaires. Il crée et structure un Cluster d’entreprises du Tourisme Bleu afin de générer de nouveaux modes de coopération publique, privée, de développer de nouvelles opportunités d’affaires et d’accroître la compétitivité internationale des PME du secteur nautique et portuaire. Ils y associent d’importantes entités sectorielles européennes qui permettent de mettre en valeur des solutions collectives de repositionnement sectoriel et de croissance intelligente, de diffuser et de promouvoir le projet, de renforcer l’accès et la consolidation des PME du secteur nautique, côtier et maritime du Cluster sur les marchés extérieurs.

Le projet de coopération transnational Odyssea Caraïbes Blue Growth Multi-Destination s’inscrit dans la capitalisation et l’innovation de bonnes pratiques concernant la croissance bleue et verte, un vecteur économique clé pour contribuer à renforcer de manière durable et inclusive la compétitivité des entreprises de la Caraïbe, créatrices de richesses et d’emplois.

Il s’enrichit d’un axe économique concret et à forte valeur ajoutée qui est intégré dans le projet pour le renforcement de l’innovation et la diversification des entreprises. Le projet développe et promeut un système innovant d’intelligence de marché, basé sur l’harmonisation des données numériques de navigation, d’information, de promotion et de maintenance des embarcations de plaisance avec les gestionnaires portuaires. Le partenariat va s’investir dans la création d’un Cluster du Tourisme Bleu afin de générer de nouveaux modes de coopération publique, privée, de développer de nouvelles opportunités d’affaires et d’accroître la compétitivité internationale des PME du secteur nautique et portuaire. Une vraie valeur ajoutée car la coopération est liée au tourisme, et plus précisément pour notre projet spécialisé dans la croissance et tourisme « bleus », maritime et côtier : Croisière, Plaisance, et les 30 activités de loisirs nautiques et filières intégrées. Ce sont des leviers essentiels de l’économie et de l’emploi (direct et indirect) dans les territoires de l’espace transnational de coopération. La connectivité entre les destinations est aussi un enjeu du projet en lien et cohérence avec le nouveau pôle d’excellence d’Ecotourisme de la France (MAEI). Des résultats attendus bien identifiés comme le dialogue entre les acteurs publics et privés du tourisme nautique, côtier et maritime et ses secteurs connexes dans l’objectif de créer un réseau d’entreprises « cluster » capable d’aborder de manière commune, transversale et intégrée, une stratégie de spécialisation et de coopération intelligente de Croissance et Tourisme Bleu. Cette organisation Public / Privé va permettre aussi la bonne articulation et complémentarité avec les stratégies de développement et les outils de financement.

La gouvernance concrétise une approche transnationale commune dans des domaines aussi essentiels que le tourisme maritime et côtier, en lien avec la valorisation des entreprises des savoir-faire locaux et leurs productions locales. Cette innovation doit avec un effet démultiplicateur en termes d’image et conditionne des économies d’échelles grâce à l’approche internationale. Le projet va renforcer la diversification économique des territoires à travers le transfert des connaissances et la commercialisation de produits innovants de tourisme bleu. L’opération va permettre la mise sur le marché de nouveaux produits, de nouvelles technologies et de nouveaux services, notamment dans les domaines d’activités stratégiques tels qu’ils ont été définis dans les Stratégies Régionales Innovation Stratégies de spécialisation intelligente (S3) dans la mesure où ils concourront aux efforts de la diversification des économies insulaires et de la création de valeur ajoutée dans les territoires, une croissance économique équilibrée au sein de la région, créatrice de richesses et notamment d’emplois (emplois des jeunes en particulier).

LES RÉSULTATS ATTENDUS

Une plus grande attractivité touristique du territoire

Le changement attendu par les groupes cibles est une plus grande attractivité touristique du territoire, par la mise en valeur de son potentiel nautique, côtier et maritime et d’une meilleure connexion aux escales Patrimoines Phares de la Caraïbe.

Les partenaires et groupes cibles vont capitaliser les nouvelles routes nautiques créées qui seront innovantes dans le sens où elles résultent d’une diversification de l’offre touristique maritime et côtier et ce à plusieurs échelles : locale, transfrontalière, transnationale.

Cette action implique pour les groupes cibles la conception, le développement, l’établissement et la promotion de routes nautiques et touristiques thématiques transnationales dans les zones côtières qui vont satisfaire leurs objectifs de développement économique et stratégique des territoires.

Ils vont aussi bénéficier d’un accès facilité pour tous et de la diversification de l’offre de produits et services liés au tourisme nautique, de croisière, de la plaisance, en développant des routes nautiques transnationales durables et ses produits écotouristiques associés.

Cette innovation va renforcer de fait les synergies entre les activités liées au tourisme côtier et accroître les bénéfices pour l’économie locale et les populations locales. Le projet va ainsi renforcer la coopération transnationale parmi les divers acteurs le long de la chaîne de valeur liée au tourisme nautique, au tourisme lié aux sports aquatiques et les autres segments touristiques pertinents ; Le plan de communication et de marketing va renforcer la visibilité sur le marché des routes nautiques transnationales et encourager leur promotion envers le public, encourager les partenariats entre les différents segments touristiques et encourager les synergies entre les différentes destinations. Les groupes cibles vont capitaliser le design et la création d’une nouvelle route nautique transnationale reliant les attractions touristiques de zones côtières, offrant des produits écotouristiques adaptés à la route nautique.

Le projet va :

– Développer une stratégie de long terme pour l’établissement et l’exploitation de la route nautique, incluant une stratégie de communication et de marketing de la route nautique et des produits associés, l’outil de gestion type.

– Consulter et valider auprès de parties prenantes pertinentes, le design, la création, l’exploitation et la durabilité d’une nouvelle route nautique et des nouveaux produits touristiques associés.

– Développer les outils et matériels nécessaires à la promotion d’une nouvelle route nautique et des produits touristiques associés, en ligne avec la stratégie de communication et de marketing développée.

Le développement d’un environnement propice aux affaires à l’échelle de la Caraïbe et le renforcement de l’internationalisation des entreprises de la Caraïbe vont permettre de contribuer à une croissance économique équilibrée au sein de la région, créatrice de richesses et notamment d’emplois (emplois des jeunes en particulier pour les métiers de la croissance bleue).

La capitalisation de plusieurs enjeux stratégiques

Le projet porté par un partenariat ayant compétence territoriale dans les opérations menées va capitaliser plusieurs enjeux stratégiques qui vont, de fait, améliorer les capacités techniques et de gestion des bénéficiaires. La reconnaissance du label, de référentiels internationaux, d’études et le partage de bonnes pratiques vont parfaire leur compétitivité dans des secteurs et objectifs stratégiques.

Le portage des projets à la bonne échelle d’efficacité territoriale, par des collectivités locales, des agences régionales et internationales, des États, va bénéficier à l’établissement d’un mécanisme approprié pour soutenir la coopération durable et solide, et par la création d’un cluster « Caraïbes » fédérant les différents acteurs de la chaîne de valeur touristique. Les investissements pilotes et produits écotouristiques développés vont ainsi promouvoir les entreprises des segments : tourisme nautique et tourisme lié aux sports aquatiques. Les partenaires vont ainsi encourager à créer et renforcer les synergies avec d’autres segments touristiques pertinents tels que tourisme gastronomique, tourisme culturel, tourisme du bien-être et tourisme de croisière.

Le projet va mettre en avant les valeurs, la diversité et les caractéristiques communes des destinations touristiques en améliorant leur visibilité et en créant un itinéraire et une plate-forme pour le partage des bonnes pratiques dans les Caraïbes et en Europe, et pour encourager la mise en réseau des destinations candidates.

Le projet va permettre aux groupes cibles une capitalisation, des nouveaux outils de gestion, modèles, grâce aux études, expérimentations, bonnes pratiques du développement en lien avec les TIC mis en place comme le développement de systèmes d’information embarqués (GPS, smartphones) pour donner l’information et de la médiation numérique innovante de la route nautique transnationale des territoires côtiers et maritimes associés…

DURÉE ET BUDGET DU PROJET

Durée : 36 mois (septembre 2018 / septembre 2021)
Budget global du projet : 3 521 852 € dont 2 993 574,20  € de FEDER (75 %)

LES PARTENAIRES DU PROJET

Chef de file du projet :
– Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud Martinique (CAESM)

Partenaires Communautaires :
– Comité Martiniquais du Tourisme
– Martinique Développement
– Collectivité Territoriale de Guyane
– Chambre de Commerce et d’Industrie de Guyane
– Ville de Sinnamary
– Communauté d’Agglomération du Centre Littoral de Guyane
– Ville de Cayenne
– Communauté d’Agglomération Grand Sud Caraïbe

Partenaires Extra-Communautaires :
– Ministère de l’Industrie et du Tourisme de Colombie
– Secrétariat du Tourisme du Mexique
– Ministère du Tourisme de Cuba.

Partenaires Associés :
– Collectivité Territoriale de Martinique
– Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères (MEAE) – Pôle Tourisme
– Collectivité Territoriale de Saint-Martin
– 
Communauté de Communes des Savanes