Gourbeyre
Associations CulturellesAnbyans Mas
Associations Culturelles
Association culturelle
• Champfleury, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.985155 - Longitude: -61.678646
Media
  • Photo(s): 1
Activité carnavalesque

Tel:  069090928350
E-mail:  turlepinmylenepro@gmail.com
Associations CulturellesAnkraj
Associations Culturelles
Association culturelle
• ruelle de la chocolaterie ancienne rue de Désiré, Saint-Charles Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 16.000187 - Longitude: -61.699512
Media
  • Photo(s): 4
L’association ANKRAJ, loi 1091 a été créée par des habitants de la ville de Gourbeyre dans l’objectif de proposer des activités culturelles et artistiques aux familles et aux jeunes. Aussi, elle agit dans le domaine du médico-social.
Durant son parcours de vie, l’association a évolué en fonction des orientations que voulaient prendre les personnalités qui la dirigeaient pour endosser aujourd’hui la dénomination d’ANKRAJ.
Cette appellation traduit véritablement l’attachement que l’on porte à notre territoire.
 
Dans le but de créer du lien social et de découvrir ou redécouvrir son patrimoine, l’association ANKRAJ propose des balades urbaines sur le territoire de Gourbeyre.

Port.:  0619882239
E-mail:  ankrag971@gmail.com
Médiathèque - InternetArchives départementales
Médiathèque - Internet
• St Charles, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.986979 - Longitude: -61.711422
Media
  • Photo(s): 1
Thématique de Route Bleue
  • Mémoires
Cet établissement scientifique et administratif a pour mission de conserver des documents d'origine administrative et privée concernant la Guadeloupe.

Le public peut consulter des milliers d'ouvrages dont le plus ancien date de 1650.

Ce haut lieu de mémoire abrite également le siège socila de la Société d'Histoire de la Guadeloupe.

Par décret de 1993, et suite à une convention conclue entre le Département et la Bibliothèque nationale de France, les Archives départementales assurent le dépôt légal éditeur et imprimeur sur l’ensemble du département.

La collecte des archives publiques et privées sous toutes leurs formes – patrimoine écrit, imprimé, audiovisuel, sonore, cartographique ou encore photographique, sans oublier les documents numériques – enrichit depuis trois siècles la mémoire collective du département.

Une fois classé et muni d’inventaires, ce patrimoine archivistique porté à la connaissance de tous participe à une meilleure connaissance de l’histoire de la Guadeloupe et à sa valorisation à travers les expositions, animations (service éducatif) et publications.

Tel:  0590 811 302
E-mail:  archives@cg971.fr
Site web:  http://www.archivesguadeloupe.fr/
Associations CulturellesArioka
Associations Culturelles
Association culturelle
• Ancienne route de Dolé, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.999321 - Longitude: -61.675842
Media
  • Photo(s): 1
Créée en juin 2017, Arioka, association carnavalesque, est à l’origine un rassemblement d’amis partageant une passion commune pour le Carnaval.
Ce groupe devenu rapidement emblématique, associe les caisses claires et les instruments a peau.

Tel:  590690752687
Port.:  0690715740
E-mail:  ariokaofficiel@gmail.com
Associations CulturellesAssociation le Bassin bleu
Associations Culturelles
Association culturelle
• Chemin départemental 10 Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 16.017599 - Longitude: -61.664162
Cette association créée en 2004 porte le nom de l'une des merveilles de la commune : le bassin bleu.
Les membres oeuvrent à la découverte de sites, par le biais de sorties à travers la Caraïbes.
Cette association propose également des activités culturelles.

Tel:  590 690 403 595
E-mail:  lebassin.bleu97@yahoo.fr
MonumentsBuste de Gourbeyre
Monuments
• Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.994114 - Longitude: -61.692459
Media
  • Photo(s): 1
Ce buste honore la mémoire du contre-amiral Augustin Jean-Baptiste Gourbeyre, gouverneur de la Guadeloupe de 1841 à 1845, qui donna son nom à la commune sur proposition de Louis-Philippe Longueteau, premier maire.

D'une carrière militaire exemplaire, plusieurs fois décoré, s'illustrant dès 1809 contre les Anglais au Moule, il commanda l’expédition victorieuse de Madagascar (1830).

Officier de la Légion d’honneur, il fut gouverneur de la Guyane avant d'être gouverneur de la Guadeloupe.

Travailleur Infatigable, il œuvra notamment pour la modernisation des routes et se distingua par son courage à la suite du terrible tremblement de terre qui dévasta l’île le 8 février 1843, puis en août 1844 lors de l’incendie de plusieurs maisons dans la ville de Basse-Terre.

Son corps fut inhumé au Fort Delgrès, appelé à l’époque Fort Richepanse.

Associations CulturellesBwa Lansan
Associations Culturelles
• Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.990513 - Longitude: -61.709660
Media
  • Photo(s): 1
Fondée en 2007, l’association Bwa Lansan a pour vocation la préservation et la promotion du patrimoine naturel et culturel guadeloupéen ainsi que la (ré) appropriation de celui-ci par la population d’ici et d’ailleurs.

Au travers diverses actions il est donc questions de :
1. Sensibiliser au patrimoine guadeloupéen,
2. Eduquer à  la connaissance et au respect de l’environnement,
3. Conscientiser et accompagner à l’éco-citoyenneté

Les activités d’éducation au développement durable, les activités agricoles et culturelles sont les trois principaux axes de développement de Bwa Lansan.

L’association est installée sur le site de la Sylvathèque de l’ONF, lieu en plein air semi boisé, destiné à recevoir du public pour des visites pédagogiques, des ateliers manuels et bien d’autres choses.

Section culturelle 
Entre octobre et juin un programme est défini proposant des activités à  raison d’une fois par mois. La section culturelle c’est aussi des cours de danse Gwoka, tous les mercredis après-midi, avec Jacqueline Cachemire-Tà´le et Yves Tà´le.

Section sport de pleine nature
L’association propose des randonnées, des sorties cross country (en VTT), des courses d’orientation, des défis sportifs, des préparations physiques en pleine nature, des bivouacs et de challenge aventure, etc.
C’est autant d’activités encadrées par des éducateurs sportifs Brevetés d’Etat Accompagnateurs en Montagne possédant un Certificat de Qualification Complémentaire VTT. Au-delà  de l’aspect sportif, ces activités sont des supports nous permettant de découvrir les merveilles de notre pays, des sites naturels, culturels et historiques.
 

Tel:  0590921972
E-mail:  bwalansan@hotmail.fr
Site web:  http://https://www.bwalansan.fr/
MonumentsCimetière de l'habitation Souffrain ou l'Hermitage
Monuments
• Rue ferdinand Vignal Champfleury, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.985155 - Longitude: -61.678646
Media
  • Photo(s): 3
Situé sur un morne dans les fonds de Champfleury, le cimetière de cette habitation en est le vestige le mieux conservé.
Il regroupe les sépultures des familles Souffrain, Ferret et Vignal. Il s'agit de belles tombes en pierre de taille à faux couvercle en bâtière ou bombé.

De l'autre côté de la ravine Blanche se trouvent les vestiges des bâtiments d'exploitation : les ruines du moulin, de la cheminée et dans la rivière trois piliers de l'aqueduc « qui portait une gouttière en bois ».

C'est après 1816 que cette caféière de 112 carrés fut transformée en sucrerie mais la production de sucre cessa dès la fin des années 1850.

L'inventaire de 1837 nous apprend que la maison principale, de dimensions modestes, était en rez-de-chaussée et en bois.

Elle conservait sa « vieille terrasse carrelée » pour faire sécher le café.

Les 87 esclaves étaient logés dans 32 cases. La sucrerie « en bonne maconnerie » abritait un équipage de quatre chaudières et le moulin.

Monuments ReligieuxEglise Saint-Charles Borromée et son orgue
Monuments Religieux
• 174 rue Jean-Baptiste Navailles 97113, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.993477 - Longitude: -61.694733
Media
  • Photo(s): 3
Construite en béton armé sur le modèle des basiliques romaines à l’emplacement d'une petite chapelle, l’église Saint-Charles Borromée par son emplacement, son architecture (conçue par l'architecte français Pierre Isnard) et son histoire mouvementée présente un grand intérêt.

L'église Saint-Charles Borromée s'intègre majestueusement entre les habitations et le cimetière proche.

Cette oeuvre d'art est sortie de terre grâce au courage du curé "le père Nio" et la volonté de la population gourbeyrienne qui ont collecté des fonds pour sa construction.

Elle possède une façade et un haut clocher quadrangulaire, sorte de campanile, qui attirent le regard, notamment le soir lorsqu’ils sont éclairés.

Le 12 avril 1958, la première messe fut célébrée alors que la construction n'était pas achevée. A cette occasion le Pape XII offrit le calice qui servit à préparer l'eucharistie.

Cette église possède le plus ancien orgue (partie instrumentale et buffet) des Petites Antilles.

Il a été construit par Joseph Merklin en 1886-1887 initiallement pour la paroisse Saint-Michel de Draguignan.

Construit avec une transmission électrique d'origine et utilisant le système de transmission Schmolle et Molls, cet instrument fut réparé et agrandi par les Ets Dunand en 1967.

En 1979, lors de l'installation d'un orgue neuf dans l'église de Draguignan, l'instrument a été démonté et remonté dans l'état à l'église Saint-Charles Borromée à Gourbeyre.

Il est l'instrument le plus ancien des petites Antilles.
 

Tel:  590 590 92 10 15
Port.:  590 690 40 71 78
Fax:  590 590 92 10 50
E-mail:  pstcharlesgourbeyre@yahoo.fr
MonumentsHabitation Bisdary dite habitation des Jésuites
Monuments
• 36 Allée des Jésuites Bisdary Gourbeyre
• Latitude: 15.987561 - Longitude: -61.708584
Media
  • Photo(s): 3
RETOUR SUR LE PASSE - LES PREMIERS SEIGNEURS PROPRIETAIRES

C’est une adresse un peu confidentielle puisque l’ensemble du site est en travaux pour devenir d’ici quelques mois un des fleurons du patrimoine de Gourbeyre, un lieu d’immersion interactif dans la vie d’une habitation au temps de l’esclavage.
Pour la visite, encore un peu de patience… 
Vous pouvez cependant vous arrêter sur le parking et apercevoir, depuis le bas, la maison de maître.
 
Par un chemin  légèrement escarpé on accède au morne sur lequel a été bâtie la demeure ainsi qu’un ensemble de bâtiments industriels dont restent quelques traces plus ou moins perceptibles. Sa situation en hauteur et sa vue  plongeante sur la baie de Rivière-Sens en faisait certainement une des plus belles et des plus agréables maison de maître. Trois siècles plus tard, c’est surement pour ces raisons que Jacky Onassis choisit d’y séjourner… du moins le dit-on!

Charles Houël qui en en est le premier propriétaire, fait sommairement défricher les terres alentours mais l’exploite peu. Son but, la garder dans son escarcelle au moment du rachat des iles par la Compagnie des Indes Occidentales. Il veut avant tout empêcher le peuplement de cette zone et par voie de conséquence, le morcellement des parcelles. C’est ainsi que ce seigneur propriétaire devient, vers la fin du 17ème siècle, grâce à ce stratagème dont il va user sur l’ensemble de ses propriétés, de très loin le plus grand propriétaire de toute la Guadeloupe.

Ce n’est qu’après la vente de la propriété aux jésuites au début du siècle suivant, que l’exploitation sucrière atteint son apogée. Bisdary s’étend alors sur près de 250 hectares et compte plus de 300 esclaves. On y cultive non seulement la canne à sucre mais également le café sur les hauteurs.

Il ne subsiste aujourd’hui que cinq bâtiments qui composaient originellement l’Habitation : la maison de maître et son annexe, la maison du géreur, la case, la boniferie et le four. Une pierre portant les armoiries des Jésuites et datant de 1753 ou 1755 est aujourd’hui conservée dans une parcelle privée de l’Habitation. Depuis 2007, le chemin d'accès, les terrasses et les murs de soutènement ainsi que les vestiges de l'aqueduc sont classés au titre des monuments historiques.

MonumentsHabitation Lagarde ou Grand-Camp
Monuments
• Rte de Grand-Camp, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 16.005020 - Longitude: -61.691273
Media
  • Photo(s): 2
Les ruines de la sucrerie portent la date de 1818 mais la fabrication de sucre avait débuté dès le xvIIe siècle. Cette exploitation appartenait, elle aussi, aux frères de la Charité.

L'aqueduc et la cheminée ont été conservés. La maison, en partie reconstruite « en dur » dans les années 1950, conserve ses volumes et son bel escalier d'accès en pierre, dans l'axe du chemin.

Pour s'adapter à la dénivellation du terrain, les bâtiments étaient implantés, sur différents niveaux avec la maison principale en position dominante.

Aux alentours se trouvent la case en bois du géreur* et un grand boucan* car la production du café était aussi importante.
Lors de la vente de 1871, l'exploitation est devenue une roucouyère dont l'essentiel des bâtiments était alors en très mauvais état.

Plusieurs autres habitations de la Basse-Terre s'étaient spécialisées dans la préparation du roucou dans les années 1850 comme à La Grivelière (Vieux-Habitants).

MonumentsHabitation Saint-Charles ou de l'Hôpital
Monuments
• Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.996062 - Longitude: -61.701378
Media
  • Photo(s): 1
M. de Hincelin de Morache reçoit l'habitation Saint-Charles en héritage de son frère, le gouverneur Hincelin, en 1695.

Lorsqu'il meurt en 1702, son testament prévoit que la moitié de cette habitation et des biens y attenant soit partagée équitablement entre les Frères de la Charité ou de Saint-Jean-de-Dieu d'une part, et les trois autres ordres religieux, les jésuites, les carmes et les dominicains d'autre part.

Les Frères de la Charité gardent le tout et dédommagent leurs confrères.

L'habitation-sucrerie prospère sous la direction des religieux et, à la Révolution, elle est saisie en vertu du décret du 2 novembre 1789. Alors que les autres habitations domaniales sont affermées.

L’habitation Saint-Charles reste sous l'administration directe de la colonie. Devantêtre utilisée pour des essais agricoles, elle continue malgré tout à produire essentiellement du sucre et du rhum. Vendue en 1834 à des particuliers, elle reste une sucrerie jusqu'au début du xx°siècle, puis devient une distillerie et enfin une chocolaterie.

Son activité cesse dans les années 1960.

Associations CulturellesHarmonia
Associations Culturelles
Association culturelle
• Rue Édouard Nègre, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.995034 - Longitude: -61.691570
Media
  • Photo(s): 1
Harmonia propose des activités de chant, fanfare, chorale, groupe musicale pour des prestations, etc

Tel:  590 690 531 286
E-mail:  evelyne.chilin@orange.fr
Associations CulturellesLa Chaudière
Associations Culturelles
Association culturelle
• X8RJ+8HJ, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.990843 - Longitude: -61.668613
Media
  • Photo(s): 2
Située à Gros-morne Dolé, l'association la Chaudière organise des manifestations culturelles.
Dans le paysage associatif de Gourbeyre, elle occupe une place à part. A longueur d’année et depuis sa création il y'a 30 ans, il y a toujours eu un bouillonnement d’idées et d'initiatives innovantes.
Soirées poétiques et théatrales, karaoké, tournois de belote et de dominos, chanté noel, débats, conférences, ateliers cuisine, bik a pawol etc, l'objectif est de donner vie à la section de Gros-Morne Dolé.

Tel:  590 690 696 996
E-mail:  association.lachaudiere@hotmail.com
Associations CulturellesLa confrèrerie des corsaires
Associations Culturelles
Association culturelle
• Rte Gillardin, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.989590 - Longitude: -61.678127
Media
  • Photo(s): 1
Pirates, Flibustiers et Boucaniers de la Caraïbe
Passionnés par l’époque des Corsaires, Pirates, flibustiers et Forbans ainsi que le spectacle vivant, nous avons décidé de les faire revivre la Guadeloupe au 18 e siècle.
Ses écumeurs des mers, comme ils sont souvent appelés, n’ont plus le même prestige, qu’autrefois, mais il faut reconnaître qu’ils sont des exemples de vertus guerrières et d’actes héroïques.
Les corsaires, pirates, flibustiers et forbans appartiennent à notre héritage culturel.
Les Corsaires ont contribué à la renommée de la Guadeloupe pendant la Révolution Française, faisant de la « France », la maîtresse des Mers dans tout l’Atlantique nord.
La Confrérie des Corsaires, Pirates, flibustiers et forbans veut œuvrer principalement à la conservation de ce patrimoine maritime, qu’il soit gastronomique et Historique.

Tel:  590 690 41 44 15
E-mail:  laconfreriedescorsaires@gmail.com
Associations CulturellesLakou Zaboka
Associations Culturelles
Association culturelle
• Rue des Caramboliers, Ruelle des Bambous 97113, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.993772 - Longitude: -61.693035
Media
  • Photo(s): 1
Association culturelle créée en mars 2004, groupe de carnaval et divers activités.

Tel:  590 690 824 140
Associations CulturellesLe Houelmont
Associations Culturelles
Danse traditionnelle
• Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.991310 - Longitude: -61.716187
Media
  • Photo(s): 2
L'association culturelle le Houelmont propose des activités de danse traditionnelle "gwo ka", danse de salon, danse africaine et percussions.
Créée en 1980 par monsieur Yves Figaro, elle a pour objectif le développement de l'éducation musicale, culturelle, artistique et sportive autour de : jumelage, échange, voyage, prestations de cérémonies, prestations artistiques,.

Dans le palmarès de l'association du Houelemnt figure la participation au Festival International du Folkore à port sur Saône (Vésoul), ou l'association à représenté la Guadeloupe et la France..

L'association acceuille les membres de 4 ans à 77 ans.

Monuments ReligieuxLes cloches et le clocher de l'église Saint-Charles Borromée
Monuments Religieux
• 174 rue Jean-Baptiste Navailles 97113, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.993477 - Longitude: -61.694733
Media
  • Photo(s): 1
Le clocher a été érigé entre 1967 et 1968 par un tâcheron, Patrick FREDERIC et un groupe d'ouvriers et de manoeuvres.

Le clocher a 32 mètres de haut.

Il est composé de quatre cloches :
- la première, Henri André Marie (1600 kg), provenait de lapremière Eglise, mais a du être refondue après l'incendie de 1952.
- la deuxièmre Andrée (1100 kg) sera fondue en 1958
- les deux autres, Pierre Roland (780 kg) et Sixte Rodolphe (525 kg) en 1965

Endommagé par le séisme de 2006, le clocher a du être démoli.

Tel:  590 590 92 10 15
Port.:  590 690 40 71 78
Associations CulturellesLes fils d'argent
Associations Culturelles
Association culturelle
• Rle des menus, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.995198 - Longitude: -61.692833
Media
  • Photo(s): 1
Pour préserver le patrimoine immatériel qui fait notre richesse, il faut le faire vivre, le diffuser, le transmettre aux nouvelles générations. C’est l’une des missions que s’est fixé le club des aînés de la ville de Gourbeyre « Les fils d’argent ». Créée en juin 1979 l’association - qui regroupe 120 membres – propose plusieurs ateliers de danses traditionnelles et de chants.
Au rythme du quadrille, de la valse ou de la biguine, ces passionnés de danse se réunissent une fois par semaine pour parfaire les chorégraphies qu’ils présentent lors des grands évènements comme la fête patronale.
La Semaine Bleue, au mois d’octobre, est aussi le moment pour les membres du club de présenter leurs créations mais également d’intégrer les jeunes générations à leurs activités. Ces vaillants retraités sont alors autant de transmetteurs de nos traditions.
A proximité de leur local, dans le bourg de la commune, les hommes du club entretiennent un jardin créole où poussent de nombreuses plantes médicinales. Un temps délaissée, la petite exploitation à vocation pédagogique, revient petit à petit à la vie grâce aux mains expertes des anciens. Bientôt ils pourront de nouveau inviter les élèves de la commune à venir découvrir les plantes qui font la richesse de notre pharmacopée locale.

Tel:  590 590 921 294
Médiathèque - InternetL'observatoire volcanologique et sismologique de Guadeloupe
Médiathèque - Internet
• Bisdary, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.979264 - Longitude: -61.703247
Media
  • Photo(s): 1
Situé sur le dôme du Houëlmont, garant de la sécurité de la population, il dispose d'un laboratoire de recherche et de surveillance ou sont érudiées les manifestations sismiques régionales et l’activité volcanique de la Soufrière située à neuf kilomètres au nord-est.

Des visites sont organisées uniquement lors des journées du patrimoine. 

Les missions confiées à l’observatoire de Guadeloupe sont les suivantes :
 
1- Surveillance de l’activité volcanique de la Soufrière de Guadeloupe par le biais de l’enregistrement de séries temporelles de données géophysiques et géochimiques de qualité, complétées par des observations visuelles de la phénoménologie dans le but de :
comprendre le fonctionnement du volcan ;
détecter un changement de comportement et l’évaluer en terme de potentiel éruptif ;
informer les autorités responsables de la protection des personnes et des biens.
 
 2- Surveillance de la sismicité régionale (Guadeloupe et ses îles proches) liée à l’activité tectonique de l’arc des Petites Antilles par le biais de l’enregistrement continu de la sismicité, dans le but de :
avertir les autorités des caractéristiques d’un séisme ressenti et des répliques qui peuvent y être associées ;
établir sur des longues durées les caractéristiques spatio-temporelles de la sismicité régionale et locale pour contribuer à la zonation du risque sismique.
 
3- Favoriser et participer aux travaux de recherche fondamentale et appliquée en géophysique, géochimie, et géologie concernant le volcanisme, la sismologie et la tectonique régionale, y compris dans le cadre de coopérations régionales.
 
4- Contribuer à l’information préventive et à la divulgation des connaissances dans les domaines du risque volcanique et du risque sismique, ainsi qu’à la formation en matière de volcanologie, géologie, géophysique et géochimie.

Tel:  +590 (0)590 99 11 33
Fax:  +590 (0)590 99 11 34
E-mail:  direction@ovsg.univ-ag.fr
Site web:  http://https://www.ipgp.fr/fr/ovsg
ThéâtresMaison de la culture Gilles Floro
Théâtres
• Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.994134 - Longitude: -61.694279
Media
  • Photo(s): 1
Inaugurée en 2009, la Maison de la Culture Gilles Floro, du nom du célèbre chanteur, auteur et compositeur guadeloupéen (1964-1999) bénéficie d'une acoustique de qualité remarquable permettant d'accueillir concerts, spectacles et événements artistiques de haut niveau.

Tel:  +590 590 98 99 72
Monuments ReligieuxMonastère des Carmélites Notre-Dame de la Résurrection
Monuments Religieux
• Rue Charles Borome, Gourbeyre 97113, Guadeloupe
• Latitude: 16.001202 - Longitude: -61.701210
Media
  • Photo(s): 1
L’origine de cette fondation remonte à 1952, lorsque Mgr Jean Gay (1901-1977), alors évêque de la Guadeloupe, demande au carmel de Cholet, une fondation pour son diocèse. 

Après une escale obligée à La Martinique, le groupe fondateur est accueilli à la villa Sainte Thérèse, résidence de l’évêque à Gourbeyre, le temps d’effectuer les recherches. 

Le 25 mars 1953, a lieu la pose de la première pierre et le 8 novembre de la même année, la bénédiction du monastère.

Le 8 décembre 1953, la première Eucharistie est célébrée et les carmélites prennent aussitôt possession du monastère placé sous le vocable de «Notre-Dame de la Résurrection».

Le 7 décembre 2003, le carmel célébrait solennellement ses cin­quante ans de fondation en présence de la dernière survivante des fonda­trices, sœur Marguerite-Marie du Sacré-Cœur.

Vous pouvez participez quotidiennement aux offices :
Oraison 5 h 30,
Laudes 6 h 30,
Eucharistie 7 h,
Sexte 11 h 45,
Lecture spirituelle 16 h,
Oraison 17 h,
Vêpres 18 h,
Complies 20 h 30,
Office des lectures 21 h 15.

Tel:  +590 590 811 719
E-mail:  carmel.gourbeyre@orange.fr
Monuments ReligieuxOrgue de l'église Saint-Charles Borromée
Monuments Religieux
• 174 rue Jean-Baptiste Navailles 97113, Gourbeyre, Guadeloupe
• Latitude: 15.993441 - Longitude: -61.694729
Media
  • Photo(s): 1
L'orgue de l'église Saint-Charles Borromée (partie instrumentale et buffet) a été construit par Joseph Merklin en 1886-1887 initiallement pour la paroisse Saint-Michel de Draguignan. Construit avec une transmission électrique d'origine et utilisant le système de transmission Schmolle et Molls, cet instrument fut réparé et agrandi par les Ets Dunand en 1967. En 1979, lors de l'installation d'un orgue neuf dans l'église de Draguignan, l'instrument a été démonté et remonté dans l'état à l'église Saint-Charles Borromée à Gourbeyre.
Il est l'instrument le plus ancien des Petites Antilles.

Tel:  590 590 92 10 15
Port.:  590 690 40 71 78
Fax:  590 590 92 10 50
E-mail:  pstcharlesgourbeyre@yahoo.fr
MonumentsPoudrière du Houëlmont
Monuments
• Route de l’Observatoire volcanologique du Globe, Gourbeyre
• Latitude: 15.985710 - Longitude: -61.702137
Media
  • Photo(s): 2
Durant la période coloniale, la Guadeloupe qui fait l'objet de convoitise et d'attaques permanentes, porte une grande attention à la protection de la mer et du littoral.

Les occupants dès leur arrivée s’équipent de moyens de défense et des forts de bois et de pierres sont érigés comme c’est le cas pour le Fort Delgrès anciennement appelé Fort Saint Charles.

Par la suite, le dispositif est complété par un chapelet de batteries installé tout au long de la côte afin d'empêcher tout débarquement ennemi. Les nombreux gouverneurs qui se succèdent y apportent des agrandissements successifs. C’est notamment le cas des poudrières.

Celle du Houëlmont  est construite hors de la ville et à l’écart des fortifications pour éviter les dommages que pourrait causer l’explosion de la poudre qui y est stockée. Car le cas est fréquent et la conservation de la poudre à canon, matériau assez instable, cause parfois des dégâts spectaculaires. Eloignée de la zone de combat mais proche des installations militaires de la Basse-Terre à laquelle elle est associée, la poudrière n’a ainsi pas besoin pas de fortifications, ce qui réduit également les coûts de sa construction!

Aujourd’hui le site est au cœur d’un espace naturel protégé par le Conservatoire du littoral et la commune de Gourbeyre. Ces vestiges militaires datant de la toute fin du XVIIIème siècle et le début du XIXe siècle, témoins des bouleversements du passé du territoire, témoignent de la richesse de l’histoire militaire du sud Basse-Terre entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle. On pourrait presque entendre résonner au loin les voix des combattants de Richepance, envoyés par Napoléon Bonaparte pour restaurer l’esclavage, et celles de Delgrès et ses hommes tentant de s’y opposer…

L’ensemble des bâtiments, redécouvert et dégagé récemment, sort peu à peu de l’oubli. On peut y apercevoir une voûte prolongée par une salle non couverte doté d’un dispositif d’abreuvage ou d’alimentation d’animaux (chevaux, mules…).

Autour, la végétation a repris ses droits et offre le spectacle du combat entre vestiges et Dame Nature. Un immense ficus (un figuier maudit de chez nous) enlace la poudrière. Tout près, un sablier des Antilles ou bois diable s’est épanoui. On qualifie quelquefois cet arbre remarquable du nom bien imagé de bombardier car ses fruits qui ressemblent à une mandarine ou à une petite citrouille, explosent lorsqu’ils arrivent à maturité (les anglais l’appellent parfois "Dynamite tree", et son qualificatif latin est "crepitans").

C’est un grand pan du passé de Gourbeyre qu’il fallait le mettre à disposition de la population pour qu’elle s’en empare sur le plan de la connaissance et de la mémoire. C’est pourquoi la ville avec l’aide du Conservatoire du Littoral y réalise un cheminement ponctué d’explications et d’informations à caractères historiques mais aussi en lien avec la Biodiversité et la Géologie singulières des Monts Caraïbes (fin des travaux prévus en 2023).

Vous pourrez également y faire une halte pour un moment de détente avant ou au retour d’une randonnée sur une des traces qui démarrent à proximité ou découvrir le démarrage de cultures agro-forestières de café, cacao ou de vanille à proximité!

Tel:  0590 990 815
Port.:  0690 650 547
Nombre de markers : 24