traduire/translate
en
es
fr
it
pt
de

Vivez l'Odyssée "Hot spots de la biodiversité" vue de la mer

Vivez l'Odyssée "Route Bleue Mer" vue de la mer

Vivez l'Odyssée "Route Bleue Littoral" vue de la mer

Présentation

Longue de 7,7 kilomètres, la randonnée offre aux visiteurs un aperçu de la biodiversité végétale et faunistique de Guyane. Géré par la Centre Spatial Guyanais, le sentier est particulièrement adapté à un aller-retour en vélo, soit un peu plus de 15 kilomètres. Il peut, bien sûr, se faire à pied. Seule contrainte : bien se couvrir pour éviter l’attaque des moustiques.

Ouverte en 2012 par le CSG, la piste de l’Anse est un des circuits de randonnée proposée par Sinnamary. Le départ du sentier, situé à un peu plus de 9 kilomètres, est un lieu privilégié pour l’observation de la faune. Mais, il faut savoir écouter et rester vigilants pour avoir la chance d’apercevoir un mammifère ou un oiseau. Si on les voit pas on peut les entendre, comme le toucan et son chant si caractéristique qui peut porter à plus d’un kilomètre. Par contre, il n’est pas rare d’être accompagné tout au long de la marche par des papillons aux multiples couleurs, morphos ou bleus barrés notamment.

En fonction de la saison, les nombreux fruits ou graines se retrouvent au milieu du sentier. C’est le cas notamment du fruit de l’awara, emblématique de la Guyane puisqu’il entre, comme aliment principal, du fameux bouillon d’awara consommé à la période de Pâques dans toute la Guyane. Ce plat fait d’ailleurs l’objet d’un proverbe guyanais qui dit : “Si tu manges du bouillon d'Awara, En Guyane tu reviendras”.

5 étapes

Le circuit est jalonné de cinq étapes indiquées par des panos pédagogiques. La première, le marais, conduit sous un petit carbet, le long d’une passerelle en bois. On peut y observer les oiseaux endémiques des zones humides : canard musqué, carouge à capuchon, ibis vert ou encore hirondelle à ailes blanches ou hirondelle chalybée… La deuxième étape, quelques centaines de mètres plus loin, signale un courbaril envahi de philodendrons dont les racines aériennes confèrent une majesté et une magie à cet arbre magnifique. Troisième étape du parcours, la forêt de moucayas, palmier endémique des zones herbeuses.

La quatrième halte conduit à une mare. Elle n’est pas la seule du secteur, loin de là. C’est une zone de prolifération des moustiques mais reste un élément essentiel de la biodiversité puisqu’elle favorise toute la chaîne écologique aquatique…
Enfin, la dernière étape de la randonnée conduit à une forêt de palétuviers qui constitue la mangrove côtière. Ce rideau végétal empêche de voir la mer, mais on entend ses vagues qui viennent frapper la côte.

Tout au long de la randonnée, le couvert végétal permet d’éviter les grosses chaleurs. Le mieux, pour profiter de cette balade, est de partir à la fraîche, le matin. C’est aussi le moment idéal pour ceux qui veulent avoir la chance d’observer un mammifère ou un oiseau. Seul hic : les moustiques qui, du fait des nombreux points d’eau, prolifèrent. En saison sèche, ils sont un peu moins nombreux.
En boucle
No

S'y rendre

Latitude:
5.364160
- Longitude:
-52.894520
M'y rendre

Médiathèque

panorama_photosphere Visite virtuelle

Galerie Photos

Contacts

home Adresse

Sinnamary, Guyane française

ads_click Continuez l'Odyssée "Hot spots de la biodiversité" vue de la mer

Imprimez ou partagez par mail

Mentions légales