Sinnamary, Guyane française

Description

La construction du barrage de Petit-Saut La décision de construire un barrage hydroélectrique en Guyane a été prise en 1984 pour répondre à une demande sans cesse croissante en énergie. La croissance démographique, certaines infrastructures très énergivores comme le Centre Spatial Guyanais, et la demande en climatisation ont engendré des besoins en énergie de plus en plus importants. Entre 1976 et 1983, la demande en énergie a augmenté de 180%.

Il s’agissait de trouver quelle source d’énergie allait être privilégiée et naturellement le vaste réseau hydrographique de la Guyane a fait pencher la balance vers l’énergie hydraulique. A partir de là, quel lieu d’implantation choisir ? Après études, c’est le Sinnamary et plus exactement Petit-Saut, qui a été retenu par EDF du fait d’un goulot naturel d’étranglement. Situé à 60 km de l’estuaire, il se situe à la confluence du Moyen Sinnamary et de la crique Coeur Maroni, à 50 km de Kourou et 110 km de Cayenne.

Les travaux ont commencé par la route d’accès au site en 1987 et les travaux du barrage ont été entrepris à partir de 1989. Il s’agissait de construire un barrage-usine hydroélectrique de 47 mètres de hauteur, pour 740 mètres de longueur, créant une retenue de 3,5 milliards de m3 et d’une superficie de 310 km² en forêt tropicale. Il est considéré comme le plus important ouvrage hydroélectrique de France et l’aménagement du site peut être considéré comme remarquable. En effet, une douzaine de partenaires scientifiques ont mis en œuvre un partenariat visant à unir leurs efforts pour que l’impact sur l’environnement soit réduit au minimum. Une campagne a permis le sauvetage de plus de 5000 animaux qui ont été déplacés. Avant de les relâcher, ils ont subi des examens cliniques enrichissant ainsi les connaissances sur la faune de Guyane. De même, les fouilles archéologiques ont mis au jour sur le site 455 sites amérindiens enrichissant ainsi les connaissances sur le peuplement amérindien de la Guyane.

Aujourd’hui, les turbines du barrage produisent l'électricité de Cayenne et de son agglomération, de Saint-Laurent-du-Maroni, de Kourou et du Centre Spatial Guyanais ainsi que des autres villes de la région côtière. Avec une capacité de production de 116 MW, le barrage de Petit-Saut produit environ 47 % de l’électricité de toute la Guyane.
Translations by
Traduction/Translation: Google Translate

Map

Latitude:
5.065400
- Longitude:
-53.037949

Share this page

Facebook Google+ Twitter Email