Sinnamary, Guyane française

Description

Le fleuve et Petit-Saut avant le barrage Long de 260 km pour un bassin de 6 500 km², le Sinnamary est le cinquième fleuve de Guyane. Il prend sa source au centre de la Guyane, au nord de la commune de Saül. Il est aussi le plus profond de Guyane. Au début des années 90, sa course a été perturbée par la construction du barrage électrique de Petit-Saut, rapide emblématique du fleuve qui s’est retrouvé noyé à tout jamais. Le fleuve se jette dans l’océan et son estuaire, large de 40 km est le paradis des oiseaux et un site de prédilection car zone de reproduction pour le caïman rouge et le caïman à lunettes, pour la tortue verte et c’est également un site prisé par le lamantin des Caraïbes.

Sur sa course, le long fleuve compte 39 sauts et 28 criques. Le plus emblématique des rapides du Sinnamary est, ou plus exactement a été, sans conteste Petit-Saut qui, au fil du temps, a changé de nom : Troulinbrinqui, des Titans, Sococoroman, Timounrenguin pour prendre son nom définitif.

L’annonce du choix du Sinnamary et de son saut a été mal perçue par les habitants, écologistes ou non. Les répercussions sur l’écosystème ont inquiété, tout comme l’éventualité de perdre, avec la construction de ce barrage une source de revenu, ou tout simplement par crainte d’imaginer ce mur de béton retenir une masse d’eau de 3,5 milliards de m3. Outre Petit-Saut, d’autres rapides ont disparu du paysage, noyés sous les eaux du barrage.
Plus grand lac de France, avec 310 km2 de superficie, le lac de Petit-Saut par son étendue et du fait qu’il possède la plus grande ouverture vers des sites d’orpaillage (légaux et clandestins), rappelle cette légende amérindienne qui parle du lac Parimé et son Eldorado fantasmé, que tant d’explorateurs ont tenté de découvrir en sillonnant la vaste Amazonie.

Le remontée du fleuve jusqu’au barrage est calme sans difficulté particulière et, après avoir changé d’embarcation, on peut se balader sur les eaux du lac, entre les îlots de verdure avec, çà et là, les troncs qui émergent de l’eau. Les choses deviennent plus compliquées après le lac où l’on peut poursuivre l’exploration du fleuve, en passant notamment le saut Takari Kanté. Les plus aventureux remontent le fleuve au-delà du saut Takari Kanté.
Translations by
Traduction/Translation: Google Translate

Map

Latitude:
5.159660
- Longitude:
-53.028881

Share this page

Facebook Google+ Twitter Email