11430 Gruissan, France

Description

Les Fouilles archéologiques Imaginer le port antique de Gruissan
Le port de Narbo Martius  au 2° siècle avant JC est un des plus grands centre de commerce de tout l’empire romain, après celui d’Ostie à Rome. Le trafic est intense. Les bateaux de haute mer accostent à Saint Martin pour charger ou décharger leurs marchandises. Des bateaux à fonds font la navette jusqu’au port de Narbonne et retour. Plusieurs débarcadères maillent la lagune. Les marchandises proviennent de toute la Méditerranée : vin, métaux, huile d’olive, et même des objets précieux que l’on retrouve parfois dans de luxueuses villas  de la ville et des environs.
L’établissement antique de Saint-Martin-le-Bas, qui s’étend sur au moins 3 ha, est adossé au versant sud de l’île, à environ 300 m du rivage actuel de l’étang de l’Ayrolle. Il s’agirait d’un vaste établissement à vocation de préfecture maritime où se réglaient toutes les démarches des navires entrant dans la vaste zone lagunaire du port de Narbonne. Dans la deuxième zone de fouilles près du rivage, se tenait le phare ou signal qui guidait les navires depuis la haute mer et assurait  les communications avec les autres points de surveillance qui bordaient la lagune (Peyriac de Mer, Bages...) en cas d’attaque venant de la mer.
Translations by
Traduction/Translation: Google Translate

Gallery

Map

Latitude:
43.085899
- Longitude:
3.064309
A: Office De Tourisme De Gruissan
B: Les Fouilles archéologiques
A↔B:

Share this page

Facebook Google+ Twitter Email